Budget

12 conseils pour arrêter de vivre d’une paie à l’autre

Si vous vivez d’une paie à l’autre, il est temps de changer. Dans cet article, vous trouverez plusieurs moyens pour briser ce cycle. Je partagerai également avec vous quelques-unes des meilleures astuces pour gagner un revenu supplémentaire.

Vivre d’une paie à l’autre est le pire sentiment au monde. Vous ne pouvez pas économiser et vous avez du mal à joindre les deux bouts. C’est stressant, frustrant et même déprimant. Pas de souci, je vous invite à lire ces 12 conseils pour briser le cycle!

Qu’est-ce que c’est que vivre d’une paie à l’autre ?

Au préalable, je dois expliquer le concept de vivre d’une paie à l’autre. D’emblée, vous comprendrez qu’il s’agit de l’action d’attendre l’arrivée du prochain chèque de paie pour subvenir à ses besoins. Mais, cela va bien au-delà de la simple attente de votre prochaine paye.

La définition générale de « paycheck to paycheck » est un mode de vie où l’on n’a pas d’argent de côté en cas d’urgence. Ce terme fait référence au fait que vous ne disposez pas d’une épargne suffisante ou de liquide pour réagir aux urgences financières telles que des réparations sur votre maison, d’un accident ou même de la maladie. 

En effet, l’invalidité est l’un des principaux stress chez les salariés qui vivent d’une paye à l’autre. Une perte de revenus et un manque d’épargne seraient catastrophiques pour certaines familles.

Quel est le résultat de vivre d’une paie à l’autre

Pour l’avoir vécu pendant plusieurs années et même en ce moment même (je suis en récupération), je peux vous dire que le sentiment devient plus lourd sur vos épaules chaque mois qui passe.

Vivre d’une paie à l’autre, c’est comme essayer de se rendre à un endroit, mais sur un tapis roulant. Tu fais simplement du surplace sans réellement progresser. C’est aussi :

  • Ne pas être capable de payer les urgences ;
  • Ne pas être capable d’épargner pour l’avenir ;
  • Ne pas pouvoir se reposer…

Entre 16 et 25 ans, les jeunes adultes ne se rendent pas toujours compte de l’importance d’économiser de l’argent et de l’équilibre à trouver entre plaisir et sérieux. Il y a eu une période de ma vie où j’ai décidé de passer en mode « YOLO » (You Only Live Once). 

J’ai retiré alors toutes mes économies, CELI, REER et investissements en bourses, pour lancer une entreprise et essayer la fameuse mentalité du « Fake it till you make it ». Tout d’abord, je tiens à dire que c’est possible de le faire. Cependant, ce n’est pas une période de vacance, il faut travailler super fort! Je n’ai pas compris cela et j’ai gaspillé tout mon argent !

Bon, assez parlé de moi. Trouvons quelques astuces qui peuvent vous aider à arrêter de vivre d’une paie à l’autre une fois pour toutes. 

1) Mettez de l’ordre dans vos finances

La première étape consiste à s’assurer que vous compreniez votre environnement financier. Vous devriez être en mesure de répondre à ces questions :

  • Combien d’argent est-ce que je rapporte chaque mois avant impôts (revenu brut) et après impôts (revenu net)
  • Combien d’argent est sorti de mon compte bancaire chaque mois ?
  • Quelles sont mes factures récurrentes ?
  • Quelles sont mes dettes réelles ?

Ces questions nous aident à déterminer comment établir un budget, créer un système de classement de nos finances et savoir exactement comment l’argent circule sur nos comptes bancaires. 

Une étape à la fois

Peut-être voyez-vous cela comme une montagne insurmontable, c’est vrai. Lorsqu’on continue de vivre dans le dénie comme je l’ai fait ou simplement que la vie nous bombarde de défis, cela peut réellement sembler difficile. 

Personne n’a le droit de vous juger. Ce que vous avez vécu vous appartient et vous n’avez de compte à rendre à personne. Cependant, c’est à vous de choisir si vous désirez sortir de ce cycle ou continuer. 

2) Budget, budget, budget…

L’une des principales actions que font les personnes riches est de faire un budget. Celui-ci peut être hebdomadaire, mensuel ou annuel. Ils en ont un ! C’est la première étape pour arrêter de vivre d’un chèque de paie à l’autre. Pourquoi? Car, vous contrôlez où va votre argent.  

Lire : Faire un budget en 9 étapes simples

Que vous essayiez une application mobile ou que vous le fassiez via un tableur (Excel, Google Sheet et cie), la chose importante à retenir est d’être assidu et prendre la tâche au sérieux. 

Les principales catégories sont les revenus, les dépenses fixes et les dépenses variables. Pourquoi séparer les dépenses fixes et les dépenses variables ? Uniquement pour mieux gérer votre budget puisque vous ne modifierez habituellement pas les catégories fixes.

3) Préoccupez-vous de votre toit et vos besoins de base

Dans les besoins physiologiques de la pyramide de Maslow, le besoin d’un abri vient en première position, avec l’eau, la nourriture et le repos. 

Il en va de même lorsque vous établissez votre budget. Donnez la priorité à vos premiers besoins fondamentaux. Cela comporte votre loyer, l’électricité, l’eau chaude et bien sûr, l’épicerie.

Voyez-le comme ceci : Vos besoins fondamentaux sont les fondations de ce que vous désirez construire, ici, votre indépendance financière! Si celles-ci sont instables, plusieurs problèmes peuvent survenir dans le futur. Ne commencez à investir que si les fondations sont prêtes. Attention, selon votre situation, rien ne vous empêche de mettre de l’argent de côté pour un fonds d’urgence.

4) Créez un fonds d’urgence

Si vous n’avez pas de fonds d’urgence, votre première étape devrait être d’ouvrir un compte d’épargne pour celui-ci. C’est la meilleure façon d’assurer que vous avez toujours de l’argent de côté pour les imprévus. 

Notez que votre fonds d’urgence n’est pas de l’argent à investir. C’est correct qu’il dorme dans un compte épargne. Le but n’est pas de s’en servir pour générer de l’argent. Au contraire, il sert à réagir rapidement et réduire au maximum les conséquences négatives qu’une urgence aurait.  

Enfin, vous devez déterminer le montant que vous pouvez vous permettre d’épargner chaque mois. Par exemple, mon fonds d’urgence est dans un compte épargne à intérêts élevé qui n’est pas dans ma banque principale. Simple, car il est plus difficile pour moi d’accéder à ces fonds pour autre chose qu’une urgence. 

N’oubliez pas que plus votre épargne est accessible, plus vous êtes susceptible de la dépenser.

5) Arrêtez de vivre avec des dettes

À cette étape, la situation est différente pour chacun. Tout dépendamment du nombre et du montant de vos dettes, votre stratégie se propre à vous. L’important est de les lister dans votre budget.

vivre d'une paie à l'autre

Il est facile de se laisser prendre par la dernière mode ou d’acheter le nouveau gadget de l’heure. Nos mauvaises habitudes de vie et le marketing font parfois un cocktail toxique qui nous pousse à dépenser pour des “désirs” et non des “besoins”. Et lorsqu’on veut se débarrasser de ses dettes, en ajouter chaque mois, ne fait qu’empirer la situation. 

Un truc bien simple, mais radical : coupez vos cartes de crédit. Vous êtes en phase de récupération et si vous êtes irresponsable avec le crédit, il vaut mieux s’en séparer.

Croyez-moi, ça va bientôt faire un an que je vis sans carte de crédit et les premiers mois ont été très difficiles. Cependant, j’ai su m’adapter et avec toutes les alternatives comme les cartes de crédit rechargeables, je m’en sors très bien. 

carte-credit-prepayee-koho-mastercard

La carte de crédit prépayée rechargeable KOHO Mastercard est l’une des meilleures sur le marché. Comparativement à ses compétiteurs, KOHO offre plusieurs avantages à ses membres tels que des remises en argent et des outils premiums.

6) Vendre des objets

Vendez votre excès! Pour certaines personnes, si vous êtes dans la situation où vous êtes en ce moment, fort à parier que cela provient de vos dépenses spontanées. Utilisez des sites comme Facebook Marketplace,  eBay, LesPAC ou Kijiji. Vous pouvez même faire une grande vente de garage et en faire l’annonce sur les réseaux sociaux. 

L’encombrement de votre domicile, de vos placards et de votre environnement en général peut avoir un effet négatif sur votre motivation et votre humeur. Afin de croitre, il faut souvent laisser aller. 

D’ailleurs, vous serez surpris du nombre de choses que vous avez accumulées et qui ne vous apportent aucune joie. Lorsque je pense à vendre un objet ou à le garder, je pose ces questions :

  • Cet objet me procure-t-il de la joie ? #MarieKondō
  • Cet objet me servira-t-il au cours des trois prochains mois ? (à l’exclusion de certains articles saisonniers).
  • Est-ce que j’ai deux fois ou plus d’un même article et je ne les utilise pas ?
  • Ais-je utilisé cet article au cours des 5 dernières années et me sert-il encore ?

Si la plupart des réponses sont négatives, vous devriez peut-être le vendre.

7) Trouvez un second emploi temporaire ou commencez un «side-hustle»

Si réduire vos dépenses ne fonctionne pas avec votre budget, l’une des meilleures solutions consiste à augmenter vos revenus. 

Il existe de nombreuses façons de gagner de l’argent supplémentaire. Si vous avez une spécialisation que les gens recherchent, envisagez d’offrir vos services à temps partiel. Vous serez surpris de ce qu’un 10-15 heures par semaine supplémentaires peut apporter en revenus. 

Attention, NE QUITTEZ PAS votre emploi.. C’est l’une des erreurs que font la plupart des personnes endettées lorsqu’elles se lancent dans une activité parallèle. Ils décident (moi y compris) que, comme par magie, leur nouveau side-hustle va réussir du premier coup et remplacer leur revenu actuel. Cela ne se passe jamais comme ça, ou très rarement. 

Commencez par des opérations à plus petite échelle et augmentez par la suite. Enfin, vous n’avez pas besoin des meilleurs écumant ou logiciels pour démarrer. L’objectif n’est pas de vous endetter encore plus. Certes, certaines dépenses sont des investissements, mais il faut user du GBS – gros bon sens.

8) Vivre en dessous de ses moyens

Vous allez me dire que c’est évident… Mais pour certains ça semble plus dur à comprendre. Les gens en situation de précarité financière dépensent souvent plus qu’ils ne font. Parfois ce n’est pas du tout de leur faute. Une maladie, un accident majeur, des triplets. Ne jugez jamais. 

 De plus, cette mauvaise habitude de dépenses plus qu’on gagne est parfois ancré dans notre cerveau dû à des années et des années de répétition. Même si le changement semble impossible, de petits changements peuvent faire une grande différence au fil du temps.

Vivre en dessous de ses moyens ne signifie pas manger du riz et des haricots tous les jours. Mais réduire les gouts de luxe dans certaines catégories de votre budget peut vous aider à respirer un peu plus entre chaque paie.

On le verra surtout sur l’épicerie. Acheter 25 conserves à 0,77 $ en rabais au lieu du plein prix à 1,99 en temps normal, ça représente des économies de 30,50 $. Là tu vas me dire, voyons qui achètent 25 conserves par mois… Ceux qui font de merveilleux repas peu couteux!

Finalement, vous serez en mesure d’épargner et d’investir davantage, ce qui vous aidera à atteindre vos objectifs financiers plus rapidement. 30 $ par mois représentent 360 $ à investir ou pour réduire vos dettes! 

9) Passez certaines dépenses à la guillotine

La première chose à laquelle vous pouvez penser, ce sont les services d’abonnement. Par exemple, si vous avez Prime Video, Netflix, Disney Plus, Spotify et YouTube Music, probablement que vous pouvez en annuler quelques-uns.

Avant tout, il est préférable d’aborder ce processus avec un esprit ouvert et établir une liste des abonnements récurrents ou des dépenses fréquentes.

Il peut s’agir de la livraison de fast-food, de l’alcool, des dépenses dans les magasins de proximité et de certaines habitudes répétitives qui vous font dépenser à chaque fois. 

Pour moi, ce sont les jeux vidéos. J’ai dû arrêter de jouer à des jeux qui contenaient des microtransactions.

Je dépensais plus de 200 $ par mois pour des objets cosmétiques qui n’ont aucune valeur ajoutée dans la vie réelle. C’est plus de 2 400 $ qui aurait pu aller dans mon REER ou aider à réduire mes dettes. 

10) Économisez pour les gros achats

Pour arrêter de vivre d’une paie à l’autre et sortir de l’endettement, il peut être très bénéfique d’épargner pour les gros achats au lieu d’utiliser sa carte de crédit ou le désormais populaire BNPL (Buy Now, Pay Later)

Vous pouvez également créer un «Sinking Fund» pour chacune de vos grosses dépenses connues, comme l’entretien de la voiture et de la maison.

Un «Sinking Fund» est un moyen stratégique d’économiser de l’argent pour un achat spécifique en mettant de côté un petit montant chaque mois et lorsque le moment est venu, utiliser les fonds. 

11) Planifiez vos repas

L’épicerie est souvent l’une des principales catégories budgétaires où nous dépensons le plus. Que vous soyez seul ou en famille, la nourriture est essentielle. Mais tous les aliments ne sont pas égaux en termes de budget.

Les aliments transformés sont faciles à cuisiner et rapides, mais cuisiner soi-même est plus sain et parfois bien moins cher. 

Je comprends que cuisiner chaque jour après une longue journée de travail peut être vraiment difficile et c’est là que la préparation des repas vient à l’aide. 

Choisissez un jour où vous cuisinerez la plupart de vos repas à l’avance, qu’il s’agisse du souper, du diner ou même du déjeuner.

Au début, je vous recommande de cuisiner qu’un seul type de repas, car cela peut devenir accablant de tout faire à la fois. Mais plus vous en ferez, plus il deviendra facile de cuisiner à l’avance. 

Cela signifie que vous aurez plus de temps pour travailler sur votre side hustle ! !!

Essayez également d’économiser pour acheter un Instantpot ou une friteuse à air. Ce sont des merveilles de cuisine qui m’ont permis d’économiser d’innombrables heures de cuisine.

12) N’oubliez pas le «pourquoi» de vos actions

Votre « pourquoi » ou “why” en anglais est un mot ou une phrase qui explique votre motivation à réaliser quelque chose. Cela doit être court et simple, et se rapporter directement à l’objectif que vous essayez d’atteindre. 

Ce sera au centre de votre motivation. C’est une déclaration personnelle que vous devez répéter chaque fois que vous êtes sur le bord d’abandonner. Car, soyons honnête. Vous ne pouvez pas vous permettre d’abandonner.

Soyez confiant que le futur se portera mieux, mais que cela demandera des efforts considérables. 

J’ai peur de toujours vivre d’une paie à l’autre

Un proverbe que j’aime prendre pour exemple est le suivant : « Le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans. Le deuxième meilleur moment est maintenant. » 

Vous vivrez toujours d’un chèque de paie à l’autre si vous n’investissez pas dans votre avenir et preniez en main vos finances personnelles.

Vous pouvez faire 65 000$ ou même 100 000 $ par année. Si vous en dépensez plus et mettez tout sur crédit, ça va vous rattraper.  

La meilleure chose que vous puissiez faire est de commencer à investir dès que possible. Je parle autant en investissement financier qu’en investissement dans votre littératie financière. 

Finalement, il se peut que vous ayez eu un parcours semé d’embuches dans le passé et que vous n’ayez pas pu saisir les opportunités nécessaires pour être financièrement stable. Cependant, vous avez maintenant la possibilité d’agir et de mettre en œuvre ces 12 conseils à votre rythme pour changer le cours de votre vie. 

Charles est un blogueur professionnel durant ses temps libres. Détenteur d'un baccalauréat en administration des affaires de l'UQTR, la majorité de son expérience et ses connaissances sont venues des essais et des erreurs qu'il a faites. Au cours de sa carrière en marketing numérique, il a travaillé dans plusieurs agences web et son compte. Cependant, ce qu'il l'intéresse le plus en ce moment est de décrocher, aller dans le bois et en apprendre plus sur l'indépendance financière.

Épingler
Malcare WordPress Security