Budget

L’argent de poche pour les enfants, encore d’actualité en 2022?

Lorsqu’il s’agit de donner des allocations ou de l’argent de poche, les parents achètent-ils encore leurs enfants à l’ancienne ? Encore aujourd’hui, la plupart des parents donnent de l’argent à leurs enfants sans qu’ils apportent quelque chose en retour. Cependant, est-ce la bonne approche, y a-t-il d’autres stratégies plus efficaces? C’est ce que nous allons voir.

Allocation monétaire ou argent de poche

À première vue, on pourrait croire que ces deux expressions veulent dire la même chose. Cependant, il y a une nuance à différencier. Une allocation financière vise principalement à offrir régulièrement un montant d’argent. D’une autre part, l’argent de poche peut varier selon la situation, que ce soit une tâche, un travail ou simplement la vente d’objets. Pour vous c’est la même chose? C’est bien correct ainsi!

Offrir une allocation

L’allocation permet principalement à responsabiliser l’enfant à faire des choix. Comme c’est un montant fixe dans une période donnée, une fois que le compte est vide, il faut attendre à la prochaine « paie ».

De plus, cela peut aider à définir leurs besoins versus leurs désirs. Par contre, on va s’entendre qu’à cet âge, il y a plus de désirs qu’autre chose.

Donner une allocation est un pensez-y-bien. C’est votre devoir de bien expliquer avec votre enfant pourquoi vous lui donnez de l’argent, les règles entourant l’allocation et les dépenses et le futur.

Sans encadrement, votre enfant pensera que l’argent est facile à obtenir et le jour où vous couperez l’allocation ce sera peut-être plus difficile pour lui de faire un effort pour obtenir ce qu’il veut.

Comment choisir le bon montant à donner pour une allocation?

Cela dépend d’un facteur en particulier : votre propre budget. Vous voulez à tout prix aider votre enfant dans son odyssée financière, mais cela ne doit pas se faire à vos dépens.

Ce n’est pas parce que Mathias l’autre côté de la rue reçoit 150 $ par semaine que ce sera la même chose pour votre enfant. Expliquez à votre enfant qu’il existe des écarts financiers et que tout le monde est différent.

Offrir de l’argent de poche

La raison pour laquelle je sépare les deux est la suivante : l’argent de poche peut-être vu comme rémunération contre une action. Quand j’étais jeune, c’était ça qui était priorisé. Si je voulais quelque chose, je devais travailler pour.

Le principe est assez simple, votre enfant est payé selon la tâche demandée. Les montants peuvent varier selon le degré de difficulté.

Là où il faut faire attention, c’est dans la négociation et le piège du : « Combien pour ça? » Établissez une liste précise des tâches dont vous désirez offrir une compensation monétaire et une liste des tâches obligatoire. Selon moi, ranger sa chambre ou faire le lave-vaisselle ne devrait pas être des tâches payantes. Ce sont des responsabilités de la maison qui devraient être faites, argent de poche ou non.

À quel âge devrions-nous commencer à offrir une allocation ou de l’argent de poche?

Personnellement, je commencerais vers 9-10 ans. C’est un âge où les enfants sont aptes à comprendre le concept qu’est l’argent de poche. Sans allouer des montants importants, commencez tranquillement avec des pièces de monnaie. Cela leur permet d’apprendre très tôt la tangibilité de l’argent, ce qui est une bonne chose lorsqu’ils seront assez grands pour utiliser des cartes de débit et de crédit.

Une carte de crédit idéale pour un jeune adulte : Koho Visa Prépayée (sans frais)

Par contre, c’est une décision qui vous revient entièrement. Qu’importe l’âge à laquelle vous décidez de débuter, il faut avoir un plan, un budget et expliquer le pourquoi des choses à votre enfant.

Enfin, à vous devoir quand vous arrêterez. Donner de l’argent de poche contre des tâches ménagères peut s’arrêter plus tôt alors que l’allocation peut se poursuivre jusqu’aux études supérieures. Tout dépend de la situation.

J’aime et j’aime moins

  • J’aime lorsqu’on explique les principes de l’argent;
  • J’aime participer au budget familial;
  • J’aime travailler pour mon argent;
  • J’aime avoir une certaine liberté avec mon argent;
  • J’aime apprendre de mes erreurs

  • J’aime moins recevoir de l’argent sans savoir la gérer;
  • J’aime moins recevoir de l’argent seulement si mon bulletin est bon;
  • J’aime moins qu’on utilise l’argent pour du chantage;

Soyez conséquents dans vos actions, suivez votre plan et n’essayez pas de tout contrôler.

Mon expérience avec l’argent de poche et mon intérêt envers les finances personnelles

C’est vers l’âge de 7-8 ans que mes parents m’ont introduit à l’argent de poche. Ils m’ont expliqué bien clairement la règle du 30 % d’épargne à chaque entrée d’argent et l’importance de bien gérer son argent. Voici mon petit registre où j’ai inscrit chaque entrée du 26 mai 2002 au 4 septembre 2009.

Cahiers de transaction argent de poche

Mes tâches étaient composées de :

  • Livrer le journal La Presse (montant variable)
  • Faire la litière des chats (1,00 $ par semaine)
  • Faire le ménage du cabanon (2,00 $ / nettoyage)
  • Entretien du jardin (1,00 $ / heure)
  • Tailler les arbustes (2,00 $ / heure)
  • Tondre la pelouse (3,00 $ / heure)
  • Peinture (1,00 / heure)
  • Autres tâches (variable entre 1,00 $ et 10,00 $)

Pour mes parents, il était hors de question de m’accorder une allocation monétaire. Il fallait que je travaille pour obtenir ce que je désirais. Avec raison selon moi.

Avec toutes les opportunités d’emploi, devrions-nous arrêter les allocations et l’argent de poche?

Je ne crois pas. Premièrement, le simple fait de manipuler et de gérer de l’argent avec votre enfant crée une certaine complicité. Parler d’argent n’est pas obligé d’être drabe, au contraire, rendez cela ludique pour les plus jeunes.

Ensuite, ce ne sont pas tous les enfants qui se trouveront un petit emploi adéquat et l’objectif n’est pas de créer des travailleurs le plus rapidement. N’oubliez jamais qu’un enfant doit vivre son enfance et s’épanouir. L’apprentissage des finances personnelles se fait en même temps.

Même si je n’ai jamais reçu d’allocations, j’ai connu des personnes au CÉGEP et à l’université qui en avaient réellement besoin. Entre le loyer, le travail et l’école, il est difficile de joindre les deux bouts et l’allocation monétaire peut faire la différence entre un échec et une réussite scolaire.

Finalement, l’important dans tout ça est d’introduire la littéracie financière à vos enfants le plus tôt possible. Il est certes important de leur apprendre à accumuler de l’argent, mais il faut aussi leur montrer comment dépenser et suivre des objectifs.

Citation argent de poche

 

 

Charles est un blogueur professionnel durant ses temps libres. Détenteur d'un baccalauréat en administration des affaires de l'UQTR, la majorité de son expérience et ses connaissances sont venues des essais et des erreurs qu'il a faites. Au cours de sa carrière en marketing numérique, il a travaillé dans plusieurs agences web et son compte. Cependant, ce qu'il l'intéresse le plus en ce moment est de décrocher, aller dans le bois et en apprendre plus sur l'indépendance financière.

Épingler
Malcare WordPress Security